La Clandestine

Environ deux cents ans après la naissance de l’absinthe, Claude-Alain Bugnon, qui est né dans la région et qui travaillait dans le raffinage du pétrole, s’est intéressé à la production de cette fameuse boisson interdite depuis 1910 mais qui existait partout dans le Val-de-Travers. C’est en 2000 qu’il commence à produire de l’absinthe clandestinement dans le sous-sol de sa maison, en devant négocier avec son épouse pour avoir plus de place pour distiller et elle plus d’espace pour laver et sécher le linge !   

En utilisant une recette datant de 1935 fournie par un ancien collègue de travail, il a développé une nouvelle absinthe qu’il a dédiée à sa créatrice de l’époque, Charlotte la Clandestine. 

En 2005, comme l’absinthe se développait à travers le monde entier et qu’elle  allait retrouver la légalité en Suisse, Claude-Alain fût le premier distillateur du village de naissance de l’absinthe à entreprendre toutes les démarches avec les autorités fédérales pour devenir un producteur légal et ainsi ouvrir la voie pour les autres distillateurs clandestins.

A la tête de la distillerie artisanale Artemisia-Bugnon & Cie, Claude-Alain et Karine Bugnon ne suivent qu’une stratégie: Produire les meilleures absinthes grâce aux plantes d’absinthe du Val-de-Travers cultivées avec soins par nos agriculteurs. Le Val-de-Travers est aussi la vallée  des manufactures horlogères de haut de gamme, c’est pourquoi Claude-Alain et Karine préparent et distillent leurs absinthes avec une grande précision gage d’une grande stabilité.

En 2022, l’entreprise Alcosuisse SA  a mis sur le marché de l’éthanol Suisse produit à Aarberg. Logiquement, la distillerie Artemisia a choisi de produire pour le marché Suisse toutes ses absinthes avec ce nouvel alcool. À ce jour, elle est la seule distillerie d’absinthe à le faire.

Son Slogan: Absinthe du Val-de-Travers aux plantes du Val-de-Travers avec de l’éthanol 100% Suisse.

Distillerie artisanale à Couvet, Val-de-Travers.

Artemisia peut compter sur la qualité des plantes de la région pour élaborer des absinthes riches d’une belle amertume. Des Absinthes produites selon une recette datant de 1935 qui témoignent du savoir-faire et de la passion d’un distillateur heureux d’avoir quitté la clandestinité.Les études de marché? Les business plans? Artemisia ne connaît pas! Distillerie artisanale fondée en 2004, elle ne suit qu’un chemin: ma passion pour l’absinthe. La vraie, évidemment, celle du Val-de-Travers, la seule à dévoiler une noble amertume grâce aux plantes produites sur son sol – la grande et la petite absinthe, l’hysope et la mélisse. Ce sont elles qui, du 19e siècle à aujourd’hui, ont fait et font encore la réputation de la véritable absinthe de la région.Elaborée à partir d’une recette authentique datant de 1935, La Clandestine (Absinthe d’or au concours de Distiswiss en 2005 et Médaille d’or au Forum romand des Eaux-de-Vies au printemps 2006) a été l’une des premières absinthes distillées au Val-de-Travers depuis la légalisation de la «bleue» le 1er mars 2005. Quelques mois plus tard, La Clandestine Intense, plus forte que son aînée, voyait le jour, suivie d’une version créée spécialement pour la France et récompensée de la Cuillère d’or lors des Absinthiades de Pontarlier en 2005 et 2006. Motivés par la seule envie de faire vivre la fée Artémise, de nouveaux produits sortiront encore à l’avenir de mon alambic.

Exportant 40% de sa production (en Allemagne, en France, aux Etats-Unis et au Japon), Artemisia a réussi à trouver sa place parmi les quelque deux cent cinquante sortes d’absinthes recensées sur le marché européen. Mais il est vrai que la majorité d’entre elles n’ont d’absinthe que le nom et qu’elles se trouvent très loin de la philosophie de ma distillerie: le respect de l’Absinthe et le maintien d’une production artisanale, qui va de la pesée des plantes à la mise en bouteille à la main en passant par le contrôle quasi permanent de chaque cuite.

Chaque cuite, distillée par feu direct de façon à ce que la vapeur traverse toute la masse de plantes, est réglée et mise en bouteille séparément. Chaque distillation est ensuite répertoriée avec les lots de plantes et les paramètres de distillation. Et chacune vise un même objectif: faire en sorte que La Clandestine  figure parmi les meilleures absinthes du Val-de-Travers.